Comme les raquettes Donnay préviennent les accidents au bras

Pendant les années, Donnay a crée une marque qui met l’accent sur la production de raquettes amies des bras. En effet, l’étude « Raquet Shock & Vibration », conduit de manière indépendante par la OrthoKinetic Technologies, LLC, montre considérablement que les cadre de tennis solid-core produisent moins de chocs et vibrations au premier contact et quatre fois moins choc et temps de vibrations après le contact, par rapport aux raquettes des quatre marches principales.
L’étude a été conduit par une société indépendante de réglementation et conseil, située à Shallotte, en Caroline du Nord, spécialisée dans les stratégies normatives et les tests pour tiers des équipements médicaux et sportifs.
Dans l’étude, les raquettes Donnay ont amorti les vibrations quatre fois plus rapidement, avec moins de forces vibratoires, par rapport à des autres modèles testés au moment de l’impact, avec une force standardisée.
Soit les professionnels soit les amateurs, en frappant la balle, reçoivent transmissions des forces répétitives et vibrations aux tissus du bras, et part du choc vient transmise au bras. Plus on prolonge le choc et la vibrations, plus grande est le risque de lésions aux tissus.
Dans l’étude, les raquettes solid-core ont vibré pendant moins de 0,2 seconds au contact avec la balle, par rapport à une moyenne de 0,7 seconds pour les autres modèles testés.
Par conséquent, un joueur qui frappe 180 balles dans une normale partie de tennis, est soumis à plus de 111 seconds de vibrations avec autres marques, comparés aux 32 seconds avec Donnay.
Avoir un aiguille dans le tendon pendant 2 minutes peut gravement endommager surtout les enfants et les mineurs, dont les tendons ne sont pas encore complètement développés.
L’extension de la vibration du cadre, transmise au bras qui soutient la raquette, dépend de son niveau de amortissement. Le procès de fabrication du Xenecore solid-core sert comme super-amortisseur, pour éliminer la plus part de vibrations dangereuse.
Dans les vieilles raquettes en bois, la vibration est disparue rapidement parce que a été amortie par la flexion du bois solide, mais les nouveaux cadres standardisés plus rigides, légers et vides ne amortissent pas suffisamment les vibrations, en transférant le secouement au bras, pouvant ainsi donner des soucis à coude, poignet, l’avant-bras et épaule.
Avec une vibration prolongée, les tissus sont plus stressés. Cet épuisement peut amener à inflammations localisées, micro-lacérations et microlésions, même sans imprimer beaucoup de force.
Le raquettes vides, avec leur très faible amortissement, causent la douleur (comme si on frappait une balle de base-ball, avec un bâton vide en aluminium, dans une journée froide).
Pendant des années, l’industrie du tennis a envisagé les accidents aux bras avec des techniques aux effets limités. Même si les raquettes sont devenues plus légères et plus rigides, aussi le nombre de joueurs qui souffrent des soucis aux bras et au coude est augmenté.
L’étude est importante pour tous joueurs et pour l’industrie du tennis, pourvu que la moitié des joueurs est en train de expérimenter quelque sorte de douleur aux bras, à la recherche des raquettes qui puissent minimiser l’exposition à longue terme aux vibrations prolongées.
Les raquettes Donnay, à base de Xenecore, sont la solution que permettra à tous joueur de s’amuser, sans accidents.